33 (0)1 49 60 40 66

Religions et Sociétés en Asie : Recompositions, circulations, sécularisations du religieux

 

 

Responsables : Marie-Dominique Even et Caroline Gyss

 

Membres : Pascal Bourdeaux (EPHE), Isabelle Charleux (CNRS), M.-D. Even (CNRS), Vincent Goossaert (EPHE), Caroline Gyss (CNRS), Fang Ling (CNRS), Jean-Luc Lambert (EPHE), Virginie Vaté (CNRS), R. Hamayon (émérite EPHE) ;

 

Doctorants et post-doctorants : Daniela Campo, Marie-Paule Hille (post-doc LabEx HASTEC-GSRL), Marc Lebranchu, Julie Remoiville, Eva Salerno, Wang Huayan

 

Membres associés : Daniela Campo (Université de Strasbourg depuis 2016), Eddy Dufourmont (Université Bordeaux-Montaigne). Marie-Paule Hille (EHESS depuis 2016), Jeremy Jammes (Institute of Asian Studies, Université du Brunei Darussalam), JI Zhe (INALCO), André Laliberté (University of Ottawa), Pierre Marsone (EPHE), David Palmer (Hong Kong University), Pan Junliang (Université Paris 7- Diderot depuis 2015), François Picard (Paris 4-Sorbonne), Dany Savelli (Université de Toulouse)

 

 

Problématiques et objectifs

 

Le programme « Religions et Sociétés en Asie » étudie dans une perspective comparatiste les mondes religieux asiatiques, leurs capacités à se transformer au rythme des mutations politiques et sociales advenues depuis un siècle, les formes de sécularisation dont ils témoignent. Le programme prend en compte la longue durée et les différentes temporalités et espaces, ainsi que l’importance de l’ancrage dans les textes. Il met à profit l’interdisciplinarité et la variété des sociétés étudiées, situées dans plusieurs régions d’Asie : Asie septentrionale, Asie intérieure, Asie orientale et Asie du Sud-Est. Ces sociétés ont en commun l’altérité de leurs traditions religieuses par rapport à celles du monde occidental et expérimentent des changements et des recompositions dans le contexte de la mondialisation.

Parmi les thèmes intéressant les membres du programme, citons les mutations religieuses, l’articulation des religions locales avec les nouveaux mouvements religieux ou leur adaptation à travers les diasporas. Sur certaines thématiques (par exemple l’étude des formes occidentales des religions orientales, le questionnement du concept de « sécularité » en Asie ou la question de la mixité dans les espaces religieux), les membres du programme coopèrent avec d’autres programmes du GSRL.

À travers ses séminaires et ses opérations de recherche, telle le projet ANR « La religion des Chinois en France », le programme participe à la formation et à la professionnalisation des doctorants.

Les opérations et les thématiques de recherche donnent lieu à des réunions de programme, suivant des configurations variées, à des journées d’étude et à colloques. Parallèlement, certains membres du programme animent au centre d’études mongoles et sibériennes un atelier mensuel réunissant étudiants et spécialistes de ces régions.

 

 

Opérations de recherche et à venir

 

Parmi les opérations de recherche du laboratoire, « La religion des Chinois en France » (resp. Fang Ling et Vincent Goossaert) s’est donné pour objectif de saisir les transformations des systèmes de valeur chinois en contexte européen. Le projet soutenu par la fondation CCK (2011-2015) et l’ANR (2013 à 2016) est en cours d’achèvement. Un film issu de ce projet sera présenté le 30 novembre 2017 sur le site d’Ivry du CNRS.

 

Une autre opération de recherche, Laïcités et sécularisations en Asie contemporaine s’interroge sur la pertinence, pour l’analyse des phénomènes religieux dans les sociétés d’Asie des instruments d’analyse, des concepts tels que laïcité, sécularisation, ou des catégories telles que « religion », venus des expériences et des cultures occidentales. Cette réflexion a donné lieu à une journée d’étude sur la terminologie en 2012, à un colloque en 2014. Un ouvrage collectif (« What does Asia tell us about the secular » est actuellement en préparation et sera l’occasion d’un colloque prépublication les 8 et 9 mars 2018.

 

Une des thématiques du programme concerne les « Protestantismes asiatiques », particulièrement dynamiques, et intéresse en particulier, pour le Vietnam et l’Asie du Sud-Est, P. Bourdeaux et Jeremy Jammes (voir leur ouvrage paru en 2016, Chrétiens évangéliques d’Asie du Sud-Est. Expériences locales d’une ferveur conquérante), ainsi que V. Vaté (le protestantisme en Sibérie et les activités missionnaires venues d’Alaska). Leurs travaux rejoignent ainsi ceux menés au GSRL sur la nébuleuse protestante et les évangélismes (S. Fath, J.-P. Willaime, G. Malogne-Fer et Y. Fer sur les Églises protestantes dans la zone Asie-Pacifique Polynésie et en Nouvelle-Zélande, où sont établies d’importantes communautés asiatiques et où se développent des églises protestantes originaires d’Asie.

 

 

Journées d’étude

 

Ces dernières années, le programme également organisé des journées d’étude sur quelques thèmes spécifiques :

– « Bouddhisme en Chine contemporaine », organisée par JI Zhe (29 novembre 2012)  

– « Interactions religieuses dans l’espace asiatique et eurasiatique » (coord. C. Gyss, I.  Charleux), question abordée à partir de l’importation des religions universalistes et leur confrontation avec les traditions autochtones ; de la fascination pour la religion et la spiritualité de l’Autre ; de la circulation des hommes, des objets et des images (19 juin 2012).

– « L’épopée comme outil pour penser les transformations de la société », organisée au Centre d’études mongoles et sibériennes par Jean-Luc Lambert (EPHE-CEMS) et Florence Goyet (Grenoble III, Equipe RARE) (28 novembre 2013).

– « Conquérants sanguinaires ou empereurs modèles ? L’image des Mongols entre Orient et Occident », GSRL, 7 novembre 2014, organisée par Isabelle Charleux (GSRL) et Denise Aigle (Mondes méditerranées).

– « L’Altaï comme paradis », organisée au Centre d’études mongoles et sibériennes par Dany Savelli (Université de Toulouse, membre associée au laboratoire et au programme « Religions et Sociétés en Asie »), avec le soutien du GSRL et du LLA-CREATIS de l’Université de Toulouse (10 Juin 2016), faisant suite à la journée « La Sibérie comme paradis » (2015, Institut des sciences politiques).

– « Mélange ou séparation des sexes dans les mondes religieux », atelier transversal interdisciplinaire co-organisé avec les axes « Genre, religions, Sécularisation » (Florence Rochefort) et « Judaïsmes contemporains » (Sophie Nordmann) du GSRL (13 juin 2017).

 

 

Projets et activités en cours

 

Dans le cadre du projet international “From the Ground Up. Buddhism and East Asian religions”, financé par le SSHRC, Canada, 2016-2022, et dont le GSRL est membre fondateur, une équipe coordonnée par V. Goossaert construira une base de données ouverte des textes religieux, sur des supports allant des plus traditionnels (xylographie) aux plus récents (internet). Il s’agit de jeter les bases pratiques et méthodologiques d’une étude globale de ces dizaines de milliers de textes généralement ignorés devenus aujourd’hui disponibles.

À partir des acquis du projet « La religion des Chinois en France », nous élargirons à l’échelle européenne les enquêtes sur le religieux dans les diasporas asiatiques en milieu urbain.

Ce volet sera conduit par P. Bourdeaux et les sinologues ayant travaillé sur « La religion des Chinois en France ».

 

La question du religieux et du politique et du religieux et du séculier en Asie se poursuit, en dialogue avec des spécialistes des sciences sociales du religieux travaillant sur l’aire européenne. Les coorganisateurs du projet, membres de notre programme ou membres associés en France et à l’étranger, sont associés au CASE (Centre d’Asie du Sud-Est, CNRS/EHESS). D’autres membres du programme s’y associent également : Daniela Campo (bouddhisme moderne), Virginie Vaté et Ksenia Pimenova : (projet Emergences sur « Les frontières de la désécularisation en Russie ».

En collaboration avec d’autres chercheurs du GSRL, notre programme poursuivra sa réflexion comparative et interdisciplinaire sur le rapport homme/femme et les assignations de genre en matière religieuse, marquée en 2017 par la journée d’étude transversale du 13 juin 2017 sur la mixité dans les mondes religieux.

 

L’atelier CEMS (Centre des Études Mongoles et Sibériennes)/GSRL, organisé par I. Charleux et V. Vaté, tient dans ses locaux du bd Raspail des réunions mensuelles sur le domaine des études mongoles, sibériennes, centrasiatiques, mais aussi arctiques. Il fait le pont entre chercheurs, étudiants et doctorants et contribue ainsi à la formation de ces derniers.

 

Atelier C.E.M.S / G.S.R.L. 2017-2018

 

 

 

Séminaires et réunions de programme

 

2017

  • 28 mars 2017 : séminaire de programme « Nouvelles générations de nonnes bouddhistes » à partir des cas chinois et tibétain. Intervenants : Amandine Peronnet (doctorante INALCO) : « Des nonnes bouddhistes ‘dans le monde’. Le cas du temple Pushou en Chine continentale ». Nicola Schneider (post-doctorante CRCAO), « Émancipation féminine et religion. Le cas des nonnes bouddhistes tibétaines ».

 

 

2016

  • 10 mai 2016 : séminaire conjoint avec le nouvel axe « Perspectives anthropologiques ». Intervenant : Ksenia Pimenova (postdoctorante, GSRL), ​« Religions traditionnelles et État postsoviétique : le cas de la république de Touva, Sibérie du Sud » ;
  • 8 juin 2016 : séminaire de programme. Intervenant : Andrei Znamenski (University of Memphis), «  From Asian Tradition to Postmodern Folklore: The Metaphor of Shamanism in Western Nature Spiritualities »;
  • 23 novembre 2016 : séminaire de programme. Intervenant : Pascal Bourdeaux (EPHE-GSRL), « Histoire environnementale, culturelle et religieuse du Vietnam méridional : approche pluridisciplinaire ».

 

 

2015

  • 10 mars 2015 : séminaire de programme. Intervenant : David Koester (Université d’Alaska-Fairbanks, en visite au GSRL dans le cadre du programme Research in Paris), «  Sources of Spiritual Power in Orthodoxy and Indigeneity in Rural Kamchatka, Russia ».
  • 28 Juin 2015 : séminaire conjoint avec le programme « Islam, politiques et sociétés ». Intervenants : Marie-Paule Hille (recrutée à l’EHESS 2016) et Wang Huayan (post-doctorante du GSRL), « La vie, l’œuvre et l’influence de la pensée de Ma Qixi (1857-1914), lettré musulman chinois du Gansu » ;
  • 19 novembre 2015 : séminaire de programme autour de doctorants sur le thème « Taoïsme et phénomènes contemporains ». Intervenants : Hélène Voyau (doctorant INALCO), « Réinventions contemporaines du taoïsme en Chine » ;

 

 

2014

  • 13 juin 2014 : séminaire conjoint avec le programme « Islam, politiques et société » où ont été abordées les questions d’islam et d’identité dans la région autonome ouïgoure de Chine, le Xinjiang, territoire où vivent sans se mélanger musulmans ouïgours turcophones et musulmans chinois (Hui). Intervenants : Chris Hann, Institut Max Planck d’anthropologie sociale, et Ildiki Beller-Hann, Université de Copenhague, “Ethniciy and Islam in Xinjiang, Past and Present » ;
  • 7 octobre 2014 : séminaire organisé dans le cadre de l’accord de coopération franco-russe CNRS/Académie des Sciences de Russie 2014-2015 et du projet GSRL/Kunstkamera (Saint-Pétersbourg) intitulé « Savoirs locaux et réinterprétations contemporaines en Sibérie : anthropologues russes et français partagent leurs points de vue » (resp. Virginie Vaté pour la partie française et Vladimir Davydov pour la partie russe). Intervenants : Vladimir Davydov, « Architecture of reindeer- domestication in Transbaikalia »; Vladimir Diachenko, « Dolgan wooden gravestones and cemetery structures »; Elena Fedorova, « Traditional beliefs and rites of Mansi and Khanty in the last quarter of the 20th century – beginning of 21st century »; Elena Vereshchaka, « Power relations in Amguema Tundra: The analysis of Varvara Kuznetsova’s field diaries, Chukotka, 1948-1951 » ;

 

 

2013

  • 20 septembre 2013 : séminaire de programme. Intervenant : François Picard (Paris IV) : présentation de son ouvrage L’Incantation du patriarche Pu’an sur les avatars du syllabaire sanscrit dans la musique rituelle chinoise ;

 

 

2012

  • 13 janvier 2012 : séminaire de programme. Intervenant : Gilles Boileau (Taipei), « Les enjeux de la viande rituelle dans la Chine des Zhou » ;
  • 18 janvier 2012 : réunion « Religion des Chinois en France ». Intervenant : Carine Pina-Guérassimoff (CNRS, Paris), « Sociologie de la migration chinoise en France » ;
  • 20 janvier 2012 : séminaire de programme. Intervenants : Philip Clart (Université de Leipzig), « Religious Ecology vs. Religious Market : Two Competing Theoretical Models in Current Chinese Scholarship on Religions » ;
  • 16 mars 2012 : séminaire conjoint avec le programme « Islam, politiques et sociétés ». Intervenants : Eddy Dufourmont (Université Bordeaux 3), « L’islam au Japon : dévelop-pement et organisation d’une minorité récente » ; Xavier Le Torrivellec (Université Paris 8), « L’islam en Volga-Oural : regards de l’intérieur sur un espace de pratiques » ;
  • 20 mars 2012 : réunion « Religion des Chinois en France » : « La Chine à Paris : une expérience de recherche participative en action ». Présentation de son ouvrage par Richard Beraha, assisté de Pan Junliang (doctorant EPHE) ;
  • 22 mars 2012 : séminaire de programme. Intervenant : Olivier Sibre (post-doctirant, GSRL), « Le Saint-Siège en Asie orientale, de Léon XIII à Pie XII » ;
  • 13 avril 2012 : réunion « Religion des Chinois en France ». Intervenant : Ma Li (MC Université du Littoral, Côte d’Opale), « La place de la religion dans l’éducation par le YMCA des travailleurs chinois de la Grande guerre » ;
  • 15 mai 2012 : réunion « Religion des Chinois en France ». Intervenant : Florence Lévy (doctorante EHESS), « La migration des Chinois du Nord à Paris, expérience d’un renversement des hiérarchies sociales » ;
  • 12 juin 2012 : réunion « Religion des Chinois en France ». Intervenant : Marc Lebranchu (doctorant EPHE), « Les débuts du Foguangshan en France, problèmes interculturels ».