Docteure associée

Julie Remoiville est docteure en Études de l’Extrême Orient, section Sciences Religieuses et Systèmes de Pensées et chercheure postdoctorant rattachée au Groupe Sociétés Religions Laïcités (GSRL ; EPHE/CNRS).

Dans sa thèse intitulée « Le renouveau religieux en Chine urbaine contemporaine : Le rôle social de la religion dans la vie quotidienne à Hangzhou », elle a tenté de donner un nouvel éclairage sur la situation religieuse contemporaine en milieu urbain.

En présentant la place et le rôle de la sphère religieuse au niveau local dans une grande ville chinoise, à travers les interactions entre les lieux de culte, les pratiques et croyances religieuses et les acteurs de ces pratiques, elle s’est intéressée particulièrement aux différentes formes de sociabilité qui se créaient autour de la vie religieuse.

Une partie importante de sa thèse était notamment consacrée au rôle et à la place des femmes âgées dans le renouveau religieux en contexte urbain contemporain.

Elle s’est désormais tournée vers un autre groupe d’acteur social, les femmes enceintes, et mène ses recherches actuelles sur les pratiques et croyances culturelles autour de la grossesse et la naissance en Chine urbaine contemporaine, à travers le prisme du genre.

Mots clés

Chine contemporaine; pratiques et croyances culturelles; genre; religion populaire; milieux urbains; sociologie; masculinité; féminité.

Télécharger le CV de J. Remoiville