33 (0)1 49 60 40 66

La religion des chinois en France – ANR et CCKF

 

Ce projet, dirigé par Fang Ling et Vincent Goossaert, a commencé fin 2006, et a bénéficié, pour la période 2011-2016 d’un financement de la Chiang Ching-kuo Foundation for International Scholarly Exchange (projet n° RG010-U-10), et pour la période 2013-2016, d’un financement de l’ANR (programme CULT, n° ANR-12-CULT-0007).

 

 

Résumé des objectifs, méthodologie et résultats majeurs

Comprendre l’expansion chinoise du point de vue religieux et les transformations des systèmes de valeur chinois en contexte européen

En moins de quatre décennies et dans une grande discrétion, la religion chinoise s’est implantée en France. Le nombre des lieux de pratique a connu une croissance spectaculaire : petits autels du dieu du Sol et de la richesse dans les restaurants et les commerces ; temples communautaires dans lesquels sont vénérées ensemble les divinités bouddhistes, taoïstes et locales ; temples bouddhiques, pour la plupart dans la lignée du Grand Véhicule ; temples des nouvelles religions chinoises. De plus, un nombre impressionnant d’églises protestantes chinoises se sont créées et se subdivisées de façon dynamique. Tout cela a radicalement changé la situation observable jusqu’aux années 1970 où le christianisme était la seule identité religieuse revendiquée par des Chinois installés en France. La réalité de cette expansion religieuse passe pratiquement inaperçue dans le contexte de la société française où les questions économiques et démographiques liées à la présence chinoise focalisent l’attention. Pourtant, il s’agit d’un phénomène majeur de transfert religieux, créant des situations inédites de cohabitation religieuse entre les migrants chinois et la société d’accueil.

Notre objectif était de montrer le processus de l’implantation de la religion des Chinois dans ses contextes historique, politique, économique et social depuis les lieux du départ (ex-Indochine, Taiwan, Chine etc.) jusqu’au pays d’accueil; d’étudier également les pratiques, institutions et mutations religieuses en contexte d’immigration ; de cerner enfin le rôle et l’influence de la religion au sein des populations d’origine chinoise et son impact sur la société française.

 

Synthèse sur l’histoire et l’état actuel de la religion des Chinois de France en croisant diverses méthodologies des sciences sociales

L’approche interdisciplinaire est inscrite dans la composition même de notre équipe qui réunit des historiens, des sociologues des religions, des anthropologues. Au-delà de nos formations respectives, nous nous attachons à faire appel et à croiser diverses méthodologies et concepts issus des sciences sociales au sens large et qui se révèlent opératoires dans le cadre de notre projet.

– Une approche historique : en histoire sociale, histoire de l’immigration, histoire des courants religieux, qui articule des documents écrits (archives, journaux, ouvrages, etc.), audio-visuels, histoire orale et fait largement appel à nos connaissances et expériences sur le terrain chinois en Chine.

– Une approche en sociologie et en anthropologie sociale au travers des enquêtes de terrain et de l’observation participante (lorsqu’elle est possible).

Nos enquêtes de terrain ont été menées de deux manières : d’abord des d’enquêtes préliminaires pour inventorier les sites de pratique religieuse. Puis des enquêtes et des études approfondies sur l’histoire et les activités des sites sélectionnés.

 

Résultats majeurs du projet

Nous avons fourni à la communauté scientifique comme aux pouvoirs publics et aux acteurs sociaux la première étude sur la dimension religieuse de l’immigration chinoise en France. Nous avons pu établir un inventaire des lieux de culte des Chinois et un panorama global de la situation et nous avons pu écrire l’histoire de leurs différentes implantations. Cela permet de répondre à la demande politique et sociale sur les questions religieuses concernant la population chinoise. Notre analyse globale a fourni aussi un modèle pour la sociologie religieuse des communautés chinoises dans leur ensemble.

 

 

 

Projection du film « Migration et pratiques religieuses des chinois en France »

 

 

Membres du projet

Séminaires du projet / Paris, 2011-2016

Colloque final / Paris, 18-20 mai 2016

Deuxième workshop fermé du projet « Religions des Chinois en France » / Bussy Saint Georges, 30-31 janvier 2015

Premier workshop fermé du projet « Religions des Chinois en France » – Aussois, 5-6 septembre 2013

Panel « La religion des Chinois en France » au colloque EACS / Paris, 6 septembre 2012

Journée d’études / Paris, 22 janvier 2009

Publications des membres du projet