33 (0)1 49 60 40 66

Soutenance

 

Un motif eschatologique dans la philosophie contemporaine française : l’eschatologie du présent chez Levinas et Derrida

 

samedi 1 décembre 2018, 14 h, salle Léon Delamarre, 17 rue de la Sorbonne 75005 Paris

 

 

Mme Alice de Rochechouart soutiendra publiquement sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Vincent Delecroix. La soutenance aura lieu le samedi 1er décembre 2018 à 14h, à l’université de la Sorbonne, Escalier E, Salle Léon Delamarre (D059).

 

 

Composition du jury :

Philippe Büttgen, Professeur à l’Université Paris I – Président du jury 

Mme Danielle Cohen-Levinas, Professeure à l’Université Paris-Sorbonne, ENS – Examinatrice 

Marc Crépon, Directeur de recherche au CNRS, ENS Ulm – Examinateur

Vincent Delecroix, Directeur d’études à l’EPHE – Directeur de thèse

Kevin Hart, Professeur à l’University of Virginia – Rapporteur 

Jacob Rogozinski, Professeur à l’Université de Strasbourg – Rapporteur.

 

Résumé :

 

La notion d’eschatologie est originellement théologique : elle est pourtant réinvestie par la philosophie contemporaine chez Heidegger, puis par la philosophie française chez Levinas et Derrida. Quelles sont ainsi les conditions de possibilité, la spécificité philosophique et l’opérativité spéculative de ce réinvestissement ? L’étude généalogique de l’eschatologie, chez Kant, Hegel, Nietzsche et Heidegger, révèle que l’eschatologie ne peut être mobilisée en philosophie qu’à condition d’être préalablement dissociée de la téléologie, de la théologie et de l’ontologie. Elle est alors convoquée chez Levinas et Derrida en dialogue avec le messianisme et la phénoménologie pour former un motif original, aussi bien élément constituant que moteur philosophique. L’eschatologie lévinasso-derridienne devient un schème éthique, sans contenu ontique et radicalement anti-ontologique, qui consiste à interrompre le présent et la présence : une eschatologie du présent. L’eschatologie du présent constitue ainsi une triple problématisation de la limite : elle éclate les limites entre les circonscriptions disciplinaires (théologie et philosophie); marque la limite (c’est-à-dire la défaillance) du logos ; et brise la limite (l’horizon) de l’histoire pour proposer une pensée éthique de l’événement.

 

Programme