33 (0)1 49 60 40 66

 

 

Une recherche à la une (GSRL) : Alfonsina Bellio

 

Le passage du religieux au spirituel est-il la marque de ce XXIe siècle ? La religion, avec ses corpus dogmatiques et ses clergés, céderait du terrain devant des pratiques spirituelles moins régulées, réputées plus “libres”. L’anthropologie religieuse de l’Europe semble attester d’une soif de spiritualité “hors pistes” (cf. Yves Lambert). Mais on manque de postes d’observation pour évaluer ces dynamiques.

 

 

Les passeurs d’âme

Grâce à Alfonsina Bellio, docteure associée du GSRL, on en découvre davantage sur une forme méconnue de recomposition des spiritualités européennes contemporaines : les passeurs d’âmes. Anthropologue du religieux en Europe, docteure associée au laboratoire GSRL, Alfonsina Bellio  est une chercheuse polyvalente. L’étude des pratiques religieuses populaires, le rôle des femmes, les modes de communication avec le non-visible nourrissent, chez-elle, une curiosité intellectuelle qui a produit, depuis la thèse de doctorat, de nombreux travaux éclairants sur les recompositions religieuses contemporaines.

Le terrain de recherche qu’elle a choisi de nous présenter est celui des passeurs d’âmes. Qui sont-ils ? Les passeurs d’âmes sont des individus, homme ou femme, qui se spécialisent dans le convoyage des âmes des défunts à bon port. Ils veillent à ce que le voyage de l’âme, dans l’au-delà, atteigne un but paisible, vers la lumière, source de sérénité pour l’entourage du défunt. Les clients s’adressent au médium, au passeur, pour obtenir la paix. Celle de l’être cher, dont l’âme est en chemin, et celle de la famille aussi. Une triple guérison se trouve en jeu : celle du passeur lui-même, dont la mise en oeuvre du charisme débouche sur un apaisement; celle du défunt, dont l’âme rejoint la lumière; celle de la famille de la personne décédée, enfin, qui trouve consolation dans la conviction que l’être cher a désormais atteint la paix. Alfonsina a procédé à partir d’une enquête qualitative multisites (ïle-de-France, Côte d’Azur, Lorraine), en s’appuyant aussi sur les ressources d’internet, afin d’identifier les réseaux complexes -rhizomes- qui portent aujourd’hui ce milieu singulier de médiums. Elle montre aussi la structuration du réseau, et sa demande de légitimité, qui s’oriente vers une volonté de reconnaissance (controversée) en tant que médecine douce.

 

 

Du pasteur au pasteur

Ce terrain éclaire, du côté des nouvelles spiritualités, la translation du pasteur (clerc, religieux) au passeur (accompagnant spirituel). Ce milieu défend l’idée que tout le monde pourrait, un jour devenir passeur d’âme. Avec, en arrière-plan holistique, l’objectif d’une guérison de la planète. Ces enjeux de recompositions religieuses s’accompagnent dès lors d’enjeux politiques, y compris dans la recherche d’un statut (médecines douces).

 

 

Sept mots clefs

#NouvellesSpiritualités #AuDelà #PasseursDÂme #NewAge #Rhizome #SocioAnthropologie #Europe

 

 

Liens internet

Page perso GSRL d’Alfonsina Bellio

https://www.gsrl-cnrs.fr/10-alfonsina-bellio/

Page perso institut d’études avancée de Nantes

https://www.iea-nantes.fr/fr/chercheurs/bellio-alfonsina_357

Aperçu de la contribution d’Alfonsina Bellio dans le collectif “Sur le divan des guérisseurs” (2018)

https://books.google.fr/books?id=TndJDwAAQBAJ&pg=PA111&lpg=PA111&dq=alfonsina+bellio+passeur+d%27âme&source=bl&ots=mNwLHE3fCa&sig=ACfU3U2Utv-3fFcge_V2LZJ5zbdEahnFRQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjQu_jd3_ffAhVyx4UKHXbbDIcQ6AEwA3oECAcQAQ#v=onepage&q=alfonsina%20bellio%20passeur%20d’âme&f=false

Télécharger Une recherche à la Une n° 1 (format pdf)