33 (0)1 88 12 01 33
Sélectionner une page

 

 

Le Monde a publié samedi 30 janvier 2021 une tribune de Dorra Mameri-Chaambi intitulée “La religion musulmane paraît assujettie à un régime d’exception”. En partant du projet de loi confortant les principes républicains, de la charte des principes pour l’islam de France, et de la volonté de l’État de mettre en place un conseil national des imams, elle analyse l’image et la place des musulmans dans la société française. Elle rappelle que la vision critique de la communauté musulmane de la part des pouvoirs publics n’est pas récente, ainsi “les ministres de l’intérieur et des cultes qui se sont succédés depuis les années 1980 ont tous cherché à organiser le culte musulman en France”. Ces tentatives se sont heurtées aux mêmes problèmes, manque de représentativité, lourdeur administrative, volonté manichéenne de classer les comportements comme relevant d’un bon islam et d’un mauvais islam, et surtout image monolithique des musulmans français aux yeux de l’État français qui ne prend pas en compte la multiplicité des modes d’appartenance à la religion. Cette image “monolithique” des musulmans est une des plus importantes causes des incompréhensions et des tentatives ratées de réguler l’islam de France.

 

Dorra Mameri-Chaambi aborde dans un second temps des pistes possible pour nouer un dialogue, qui pourrait par exemple prendre la forme d’une “choura (consultation)”, et permettrait d’en finir avec les tentatives de régulation vers le haut, toutes soldées par des échecs.

 

 

La tribune est accessible, exclusivement aux abonnés, à cette adresse : https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/01/29/dorra-mameri-chaambi-la-religion-musulmane-parait-assujettie-a-un-regime-d-exception_6067997_3232.html

error: Content is protected !!