33 (0)1 49 60 40 66

Convention d’échanges CNRS/Académie des Sciences de Russie (2014-2015), GSRL/Musée d’ethnographie et d’anthropologie Pierre Le Grand (Saint-Pétersbourg)

 

Responsable du projet pour la France / Head of the project for France : Virginie Vaté

Responsable du projet pour la Russie / Head of the project for Russia : Vladimir Davydov

 

 

Understanding local knowledge and its contemporary reinterpretations in Siberia: Russian and french anthropologists share perspectives

 

This project promoted exchange between Russian and French anthropologists who do research in Siberia. Only in the post-Soviet era could “Western” researchers enter Siberia and Russian scientists gain access to foreign literature. Just as the anthropology of Siberia was arousing renewed interest, Siberian people experienced turmoil and change. Therefore, sharing perspectives on the current situation was necessary. The project objectives were: sharing results of field research; fostering collaborative reflection on conceptual tools and theory; doing research in libraries and archives; delivering collaborative publications. This enabled participating researchers to reflect anew on their data and methods and to promote the results of their research more widely. The project aimed to contribute to a reassessment of the role of Siberia in anthropological debates two decades after the opening of this region to foreign researchers.

 

 

Savoirs locaux et réinterprétations contemporaines en Sibérie : des anthropologues russes et français partagent leurs points de vue

Ce projet a permis de mettre en place une collaboration entre des anthropologues russes et français, effectuant des recherches en Sibérie. La fin de la période soviétique a permis aux chercheurs « occidentaux » de se rendre en Sibérie et aux chercheurs russes d’accéder aux publications étrangères. Alors que les études sibériennes connaissaient un intérêt nouveau, les peuples de Sibérie faisaient face à de grands changements. Dans ce contexte, l’échange des perspectives s’avère donc nécessaire. Les objectifs du projet étaient de : partager les résultats de terrain ; développer une réflexion comparative sur les outils conceptuels et les théories ; effectuer des recherches en bibliothèques et archives ; publier ensemble. Ce projet a permis aux chercheurs de porter un regard neuf sur leurs données et méthodes, et de diffuser plus largement leur recherche. Il a eu pour but de réexaminer le rôle de la Sibérie dans les débats anthropologiques, deux décennies après l’ouverture de cette région aux chercheurs étrangers.

 

 

Cette convention a donné lieu à la signature d’un accord de coopération entre le GSRL, représenté par la délégation Paris A, et le Musée d’ethnographie et d’anthropologie Pierre Le Grand (2015-2019)