33 (0)1 49 60 40 66

Illustration pour Ordre et Chaos

 

La recherche de l’ordre semble être caractéristique de la pensée humaine. Par sa volonté de donner aux désordres perceptibles des phénomènes, qu’ils soient physiques, sociaux ou environnementaux, une compréhension ordonnée et rationnelle, l’homme classe, organise et tend à créer une harmonie subjective, révélant ainsi sa perception et son expérience du monde. Et pourtant, crises, désastres, maladies, cataclysmes, apocalypses, ponctuent l’histoire de l’humanité, comme l’histoire de chaque organisme.

D’acceptions variables selon les époques, les cultures et les champs d’étude, les notions d’ordre et de chaos se défient sans cesse et se donnent réciproquement leur raison d’être, problématique d’interaction et de relation que la journée transversale permettra de définir.

Si la biologie tente d’offrir une vision organisée du monde vivant, les sciences humaines en font autant de l’être humain dans toute sa complexité culturelle et sociale, et les sciences religieuses des différentes cosmogonies. À l’égard des disciplines elles-mêmes, qui se construisent et se déconstruisent à travers la notion d’ordre, des considérations épistémologiques se font jour par l’établissement de corpus, collections et répertoires, de typologies et autres systèmes de classement, de méthodologies et de concepts qui émergent ou disparaissent, apportant ordre et chaos au sein même des spécialités. Or, les champs disciplinaires ne sont-ils pas sujets à des crises ? Celles-ci ne participent-elles pas justement à l’établissement de nouveaux paradigmes ? Comment ces conceptions trouvent-elles écho à la fois dans des domaines variés, tels l’anthropologie, la philosophie, les sciences religieuses et l’étude du vivant ? Sont-elles nécessairement antinomiques ? De quelles natures sont leurs relations ? Cette dynamique, d’apparence paradoxale, procède-t-elle de la volonté ou du hasard ?

S’il ne s’agit ici que d’un aperçu des possibilités et des problématiques que suppose une telle approche, la variété des aspects traités, qui ne pourra qu’enrichir la question, est la bienvenue. Ainsi, nous invitons vivement les doctorants de toutes les mentions de l’EPHE à nous faire parvenir une proposition de communication qui mettrait en lumière la complexité et la subtilité des relations entre ordre et chaos.

 

 

Les propositions d’intervention, sous forme de résumé d’environ 500 mots, sont à envoyer au format PDF avant le 22 janvier 2018 à l’adresse suivante :

jddoctorants.2018(a)gmail.com

 

Les présentations dureront 20 minutes, seront suivies d’un temps d’échange et pourront être accompagnées d’un support visuel électronique. Le comité de sélection se prononcera et informera les candidats retenus aux alentours du 15 février.

Les candidats peuvent éventuellement proposer des « partitions à quatre mains ».

 

Plus d’informations sur le site de l’EPHE