Analyse du réseau cinématographique des auteurs mongols en Chine : quelques exemple ethnographiques

 

 

 

Notre prochain Séminaire des Études mongoles et sibériennes se tiendra le mercredi 8 janvier 2020 au 54, boulevard Raspail, salle 17 (sous-sol) de 14 à 16h (veuillez noter que le Centre des Études Mongoles et Sibériennes n’est plus situé boulevard Raspail mais sur le Campus Condorcet ; nous avons choisi de réserver des salles de l’EPHE pour rester boulevard Raspail). 

 

Nous aurons le plaisir d’écouter Camille Prouharam (EPHE) sur : « Analyse du réseau cinématographique des auteurs mongols en Chine : quelques exemples ethnographiques »

 

Résumé : 

“Une des particularités du cinéma sur les Mongols de Chine par les Mongols de Chine, réside dans le développement de son réseau cinématographique. De par leur nombre et leur histoire, ces derniers, contrairement aux autres minorités chinoises, ont réussi à mettre en place des stratégies pour prendre une part active dans la représentation de leurs identités. A travers l’analyse de la composition de ce réseau, et de terrains ethnographiques, ce séminaire présentera des exemples concrets de son utilité et des enjeux propres à ce cinéma. Ainsi, nous tenterons de comprendre si ce réseau permet une représentation filmique variée des Mongols et différente de celle encouragée par l’Etat.”

 

En vous souhaitant à tous d’excellentes fêtes,

 

Isabelle Charleux, Grégory Delaplace, Sandrine Ruhlmann et Virginie Vaté