33 (0)1 49 60 40 66

Les groupes religieux objets du droit international

 

de FERNANDO ARLETTAZ, chercheur au Centre national de la Recherche Argentin, Parution Presses universitaires d’Aix-Marseille, Collection Droit et Religions, dirigée par Blandine Chelini-Pont.

 

Au milieu du XXe siècle, le paradigme de la sécularisation annonçait, sinon la disparition totale, au moins la perte de toute influence du religieux sur le politique. Quelques décennies après, un brusque virement de la perception dominante s’était produit. Le (re)surgissement des fondamentalismes dans les principaux courants religieux de la planète demandait alors une révision de la réconfortante vision d’un monde libre de virulences religieuses et marchant droitement vers un avenir de progrès. Le paradigme du choc des civilisations s’est donc substitué à celui de la sécularisation.
Scrutant de manière critique ces deux paradigmes, cet ouvrage propose une analyse de la place des groupes religieux en droit international. De la liberté collective de religion aux persécutions religieuses, et de la protection des groupes religieux minoritaires à la poursuite pénale des responsables des crimes contre ces groupes, les différentes formes d’encastrement du religieux à l’intérieur du discours juridique international sont abordées. L’ouvrage met en exergue les subtils compromis politiques sous-jacents à la construction de ce discours, les formes juridiques n’étant qu’une des manifestations d’un équilibre toujours instable entre le religieux et le séculier.

 

Table des matières