33 (0)1 49 60 40 66

Séminaire du Programme « Religions et sociétés en Asie » (GSRL) organisé avec le concours du Centre franco-russe en sciences humaines et sociales (Moscou) dans le cadre du projet « Bouddhisme réformé (1920-1930) en Russie/URSS et Mongolie » Mardi 11 octobre 2011, 9h45-12h30 au GSRL, 59-61, rue Pouchet, salle 255

Victoria LYSSENKO Directeur d’études, Centre des philosophies orientales, Institut de philosophie, Académie des sciences de Russie

“Th. Stcherbatsky (1866-1942) et O. Rosenberg (1888-1919) : deux destins et deux approches de la philosophie bouddhique dans l’école bouddhologique russe” Il s’agira de comparer, dans le contexte intellectuel de l’époque, les biographies et les méthodologies respectives de deux grands spécialistes russes du bouddhisme, un maître et son disciple. Alors que Th. Stcherbatsky, qui fut le premier savant européen à mesurer le grand intérêt présenté par la philosophie bouddhique, s’efforce de rapprocher celle-ci de la pensée européenne, notamment de celle de Kant et des néo-kantiens, l’approche de son disciple repose sur l’idée selon laquelle la philosophie bouddhique est intéressante pour nous dans la mesure même où elle diffère profondément de la nôtre par ses présupposés, ses méthodes, ses concepts, etc., où elle représente donc l’Autre par excellence. Deux approches bien différentes, donc, qui témoignent de deux images différentes de l’Autre. Contacts : dany.savelli@wanadoo.fr, md.even@wanadoo.fr,