33 (0)1 49 60 40 66

Samuel GHILES-MEILHAC (Paris VIII – HPSS)

Résumé

Les violences, verbales et physiques, à l’encontre individus et de biens perçus comme juifs, sont documentées par les pouvoirs publics et étudiées annuellement dans les rapports de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH).

Les différentes formes d’antisémitisme contemporain sont dénoncées par les plus hautes autorités de l’État.

Quel rôle les sciences sociales ont-elles joué dans la reconnaissance et l’étude de ces phénomènes ? Quels silences et résistances ont, au contraire, accueilli ces antisémitismes ? Comment expliquer que ce sujet et ses mécanismes soient si délicats à aborder ?

Nous nous interrogerons aussi sur les articulations et oppositions qui se nouent en lien avec le conflit israélo-palestinien et entre l’étude des racismes et des discriminations d’une part, de l’antisémitisme d’autre part.

Responsables  :

Joëlle Allouche Benayoun (GSRL) ; Claudine Attias-Donfut (Centre Edgar Morin) ; Glen Feder (ISGAP) ; Paul Zawadzki (Paris 1-GSRL).


  • Date : jeudi 17 décembre 2015, 17h-19h
  • Lieu : GSRL, Salle des conférences, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris
  • Inscription obligatoire auprès de glen.feder@isgap.org