33 (0)1 49 60 40 66

« Fragmentation et/ou vitalité du judaïsme aujourd’hui? des minorités au sein de la minorité »

 

Journée d’études organisées par Joëlle Allouche-Benayoun (GSRL) dans le cadre du programme « Dynamiques religieuses et groupes minoritaires en France » MinEurel-France (DRES Strasbourg, ISERL Lyon, GSRL Paris).

Site Pouchet, 59-61, rue Pouchet, 75017 Paris, les 29 et 30 mai 2013. le colloque est en ligne sur Akadem

Ces journées sont conçues comme un temps de mise au point de l’état des lieux du judaïsme en France. A côté du Consistoire, mis en place par Napoléon 1er dès 1808, institution qui s’est maintenue après la Loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905, et souvent en opposition avec lui, se sont développés de nombreux mouvements qui se réclament du judaïsme. Le Consistoire, principale institution du judaïsme cultuel, par son ancienneté, le nombre de lieux de culte qu’il gère, le Séminaire rabbinique dont il est responsable, dans le meilleur des cas ne reconnaît pas ces mouvements, la plupart du temps il est en conflit avec eux. Deux blocs de mouvements religieux gagnent en importance en France depuis une trentaine d’années : les mouvements ultra-orthodoxes (visibles en France à travers le mouvement Loubavitch) et les mouvements modernistes (libéraux et massorti). Depuis peu, une kyrielle de micro-mouvement sont nés : les Juifs pour Jésus, les Juifs messianiques, les Juifs de la Kabbale,… Que signifie aujourd’hui le pluralisme religieux juif au sein du monde juif ? Quels sont ces groupes ? Comment fonctionnent-ils ? À l’intérieur, mais aussi, et surtout, avec les autres mouvements se réclamant du judaïsme, avec le monde extérieur (non juif) ? Ces Journées, conçues sur deux temps : un temps de compréhension des enjeux actuels liés à la présence juive en France (29 mai) et un temps de présentation et d’analyse du champ religieux et culturel juif dans sa diversité (30 mai). <doc425|center>

Programme