33 (0)1 49 60 40 66

Programme 4 – Islam : politique, sociétés et doctrines

 

 

Responsable : Pierre-Jean Luizard

 

Ces années 2019-2023 sont occupées par la mise en relations transversales des trois axes du programme Islam, Politiques, Sociétés. Nous continuons à réfléchir sur les sociétés civiles séculières et religieuses dans les pays arabes, en Turquie et en Iran en lien avec nos collègues de Roma Tre. Gervasio Gennaro remplace Anna Bozzo, qui vient de partir à la retraite.

 

1/ Un premier projet, dans la continuité de l’axe sur les sociétés civiles, concerne Les minorités musulmanes et issues de l’islam : histoire d’une non-reconnaissance. C’est un projet qui prend corps depuis le printemps 2018 et qui a pour sujet les minorités musulmanes dans les pays musulmans (alaouites, druzes, ibadites, yézidis, alévis, bahaïs, ahmadis, etc.). L’histoire des statuts des minorités chiites (zaydites, ismaéliennes) et sunnites (en pays chiites) est également évoquée. Histoire des différents statuts, mais aussi histoire des discours légitimant ces statuts : depuis l’anathème jusqu’à une reconnaissance tacite, il s’agit d’analyser les degrés de non-reconnaissance qui semble être le lot commun à toutes ces communautés. La question du pluralisme interne à l’islam, centrale dans les conflits en cours, sera ainsi posée. On comparera la situation de l’islam en la matière avec celle des deux autres monothéismes (chrétien et juif) afin de définir si le monothéisme peut être en soi un élément d’explication à ce qui semble un pluralisme interne commun difficile.

 

Enfin, nous avons l’intention de lancer un autre projet sur le passage au politique de mouvements musulmans à structures confrériques (confréries soufies, Frères musulmans, PJL, PJD, AKP…). Ce projet réunira les problématiques des deux premiers axes de notre programme.

 

 

2/ Par ailleurs, nous continuons notre second axe avec un projet sur le culte des saints à l’époque moderne en lien avec le CETOBAC et des collègues norvégiens, allemands et autres. Un colloque a été tenu en 2018. Parallèlement et sur le même thème, nous continuons les séminaires communs post-doctorants avec nos collègues japonais.

Un projet de Dictionnaire-encyclopédie du soufisme, financé par un éditeur parisien, et coordonné par Thierry Zarcone (parution prévue en 2019) aborde la question du soufisme, des confréries soufies et du culte des saints (histoire et époque contemporaine), sous l’angle de l’histoire et de l’anthropologie mais également sous celui de l’histoire de l’art, de la littérature, de l’histoire matérielle, de l’anthropologie visuelle etc. Il réunit une équipe internationale de trente à quarante chercheurs environ. L’ouvrage, considérablement illustré, de niveau académique tout en restant accessible à un large lectorat cultivé, devrait devenir un manuel incontournable sur le sujet. C’est le vœu de l’éditeur.

 

3/ Le troisième axe de notre programme s’élargit au monde sunnite. Il est consacré à l’histoire comparée des pensées juridiques du sunnisme et du chiisme ainsi qu’à l’histoire des doctrines théologiques et des méthodes exégétiques dans l’islam contemporain.

 

 

 

Mode de fonctionnement :

 

Le programme reconduit les modalités de travail du contrat quinquennal précédent, en accentuant la place des séminaires internes.

 

 

 

Liste des membres :

 

Chercheurs CNRS : Pierre-Jean Luizard, Thierry Zarcone

Enseignants-chercheurs : Constance Arminjon, Dominique Avon, Hocine Benkheira

Doctorants : Habib Akhrouf, Ayise Akyürek, Soraya Ayouch, Gao Jie, Stéphane Ghidalia, Quentin Giroud, Sonia Kerouani, Khosrovani Kamnoush, Kristina Kovalskaya, Arshed Hamad Meho, Oxana Melnikova Jahan, Mohammed Ould Maouloud, Farida Sari, Muhammad Touseef, Sevim Uluhan Gulcan, Wu Haiwen, Eva Zahiri Mehrabadi

Chercheurs post-doctorants : Kadir Salihi Awaz, Georges-Saïd Chaaya, Nevzet Celik, Isabelle Depret, Ali Kemal Dogan, Mohamed Fadil, Nael Georges, Paul Wissam Macaron

 

 

*

***

*