Saïd Chaaya est docteur en histoire contemporaine et également titulaire d’un master en philosophie (Université Paris I Panthéon-Sorbonne). Sa thèse doctorale préparée à l’École Pratique des Hautes Études, Paris-Sorbonne, est intitulée : « Dialogues interreligieux, débats intellectuels et franc-maçonnerie dans la province ottomane de Syrie du milieu du XIXe siècle aux années 1920 ». Il est chercheur associé au CNRS-GSRL, Groupe Sociétés Religions Laïcités. Il est membre de plusieurs sociétés savantes : la Société historique libanaise, la Société libanaise pour les études ottomanes et la  Middle East Studies Association.

 

Le Dr Chaaya a une grande vue d’ensemble sur les archives relatives au Proche Orient. Il a déjà travaillé dans plus de 75 archives dans le monde, des archives publiques et privées. Ses recherches, qui s’appuient sur des sources pour la plupart manuscrites restées inédites, portent sur l’histoire intellectuelle et politique du XIXe siècle au Proche Orient. Elles ont déjà donné lieu à des articles publiés dans des revues scientifiques, ainsi qu’à la publication de plusieurs  livres. Saïd Chaaya est régulièrement invité à intervenir dans des émissions télévisées pour décrypter l’actualité au Proche Orient. Saïd Chaaya  participe à de nombreux colloques internationaux et il a déjà été appelé à donner des conférences dans plus d’une trentaine de pays tant en France qu’à l’étranger.

 

Les travaux du Dr Saïd Chaaya examinent les relations complexes qui entrent en jeu dans le processus de constitution des institutions d’un État, le Liban, confronté aux représentations confessionnelles tout en respectant le principe fondateur de l’équité du partage du pouvoir entre chrétiens et musulmans. Le cœur de l’analyse à laquelle il se livre est fondé sur un manuscrit arabe rédigé dans la première moitié du XIXe siècle qui témoigne des premières formes de démocratie dans le monde arabe, en particulier au Liban de 1842 à1860, et qui le conduit à étudier les interactions entre les dimensions politiques, religieuses et sociales dans la société ottomane du Mont Liban et de Beyrouth. Il s’intéresse particulièrement aux tensions observées au Proche Orient avec les premières tentatives d’instauration de la laïcité dans le monde arabe et les réactions à ce concept nouveau dans cette région.

Saïd Chaaya a un sous presse qui paraîtra en 2020 portant le titre :

عالمٌ منسيٌ من جبل لبنان  الأمير محمد أمين أرسلان

بقلم الدكتور سعيد شعيا

           

 

 

Champs d’expertise du Dr Saïd Chaaya

  • La laïcité au Proche Orient
  • Le monde arabe aux XIXe et XXe siècles
  • Problématique des frontières
  • Histoire politique et diplomatique du Proche Orient.
  • L’islam et le christianisme au Proche Orient ; la question des missions occidentales et de leurs œuvres.
  • L’histoire intellectuelle et culturelle du Proche Orient ottoman.
  • La franc-maçonnerie dans l’Empire ottoman.

      Contact : Chaaya.gsrl@gmail.com

 

Derniers livres ( 2018 ) : 

 

Beyrouth au XIXe siècle, entre confessionnalisme et laïcité

Couverture de : Beyrouth au XIXe siècle, entre confessionnalisme et laïcité

 

 

Lettres de Girgi Dimitri Sursock à Martin Hartmann. La diplomatie allemande dans Beyrouth ottomane

 

 

Intervention télévision récente :

 

Dans Le monde, des peuples manifestent contre les régimes en place

 

العالم-احتجاجات: شعوب رافضة لأنظمة قائمة؟ 

  المؤرخ الدكتور سعيد شعيا

باحث في المركز الفرنسي للبحوث العلمية 

 

 

 

Article récent :

Le Liban : triple dimension d’une révolte