33 (0)1 49 60 40 66

Jeu de ficelle inuit - illustration article séminaire GSRL - Céline Petit

 

Le prochain atelier du CEMS-GSRL aura lieu le mercredi 17 janvier 2018 de 14h à 16h


au Centre des Études Mongoles et Sibériennes (CEMS), 54 bd 
Raspail, salle P1-01/B1-10.

 

Nous aurons le plaisir d’accueillir Céline Petit, chercheure rattachée au SPHERE (Université Paris Diderot / CNRS), et coordinatrice adjointe du projet ANR ETKnoS.

 

Elle effectuera une présentation sur le thème :

 

Les “jeux de ficelle” des Inuit : représenter, saisir et agir sur le monde ?

 

Les premières données ethnographiques relatives à une pratique inuit des “jeux de ficelle” (cf. notamment Klutschak 1881, Boas 1888, 1901, Murdoch 1892…) semblent avoir eu un rôle important dans l’intérêt manifesté peu après, par plusieurs ethnologues, pour l’étude de ce même type d’activité (“playing cat’s cradle” ; “making string figures”) dans d’autres sociétés de tradition orale. Souvent décrits comme particulièrement nombreux, les “jeux de ficelle” des Inuit ont aussi été assez promptement crédités, à partir du début du 20e siècle, d’une “fonction religieuse” ou bien encore “magique”. A partir de ce constat, et sur la base d’informations collectées, du 19e siècle à nos jours, dans différents groupes inuit (de la Sibérie orientale, de l’Alaska, du Canada et du Groenland), on s’intéressera aux conceptions et aux formes vernaculaires de cette pratique, en posant en particulier la question de l’efficacité symbolique reconnue -ou non- à ce mode de figuration (ou de représentation à petite échelle). L’analyse portera également sur les notions de mémoire et de transmission de savoirs fréquemment associées à cette activité, et sur les liens établis -ou perceptibles, à différents niveaux, entre celle-ci et une pratique jadis propre au.x chamane.s inuit.