33 (0)1 49 60 40 66

Stéphane françois travaille depuis 20 ans sur les droites radicales. On l’avait déjà sollicité pour nous parler de musique et de droite radicale. Aujourd’hui, nous publions cet article qui nous rappelle que l’écologie n’est pas “consubstantielle de la gauche, voire de l’extrême gauche”. Comprendre ce qu’est l’écologie identitaire est primordial si nous voulons empêcher son développement.

 

 

“Nous proposons de revenir ici sur le contenu de l’écologie identitaire, apparue dans les années 1970 dans le sillage de ce qui a été appelé la « Nouvelle droite ». Cette écologie est inspirée par la « Révolution conservatrice » allemande, fort peu chrétienne, en particulier par sa frange la plus radicale, la mouvance völkische, dont le plus éminent représentant est le philosophe Martin Heidegger. En France, cette forme d’écologie s’est développée à compter des années 1970, dans les marges les plus radicales de l’extrême droite, notamment chez d’anciens SS, comme Robert Dun, et surtout autour de la Nouvelle Droite…”

 

Lire l’article complet sur le site de Abloc