33 (0)1 49 60 40 66

Célébration en présence d’Emmanuel Macron du 500e anniversaire de la Réforme protestante, le 22 septembre à Paris. Photo Romain GAILLARD. REA

 

Selon le sociologue Philippe Portier, le Président, influencé par le philosophe Paul Ricœur, défend une laïcité ouverte au dialogue avec les différents cultes. S’opposant ainsi à la résurgence d’un anticléricalisme «IIIe République».

 

Par touches successives, le président Emmanuel Macron a imposé sa vision de la laïcité et des relations entre la République et les religions. Celle-ci, clairement inspirée de la pensée du philosophe Paul Ricœur, tient à accorder une place renouvelée aux cultes, appelés à participer au débat public. Le sociologue et historien des religions Philippe Portier, l’un des meilleurs spécialistes français de la laïcité, analyse ce changement présidentiel. A l’occasion des 150 ans de l’Ecole pratique des hautes études, où il dirige l’unité de recherche «sociétés, religions, laïcités», le sociologue donnera une conférence jeudi.

 

Lire l’interview de Philippe Portier sur le site de Libération